Une crise imm est elle a craindre

Une crise immobilière est-elle à craindre ?

Des signes inquiétants sont apparus ces derniers temps :

- la raréfaction des matières premières entraîne en Chine une flambée des prix et en particulier ceux de l’Immobilier, ce qui a pour conséquence le ralentissement des ventes et la mise en difficultés de promoteurs immobiliers, qui ne semblent plus soutenus par le gouvernement chinois à l’instar de 2015 ou le gouvernement avait soutenu des banques en position très inquiétante. Les conséquences seront probablement un ralentissement de la croissance de l’économie chinoise, qui se propagera au reste du monde.

- les prix en France n’ont cessé d’augmenter  avec des constats allant jusqu’à 11% sur un an pour les maisons (source Century 21), ce qui a pour conséquence de rendre plus difficile les acquisitions de résidence principale pour les particuliers.

- Si on ajoute que l’inflation refait son apparition avec son corolaire la hausse des taux d’intérêt, bon nombre de personnes auront une capacité de financement réduite.

- la crise sanitaire a obligé les entreprises à s’endetter (Prêt Garanti par l’Etat notamment), emprunt qu’il va falloir rembourser et qui va freiner les investissements des entreprises et ne permettra pas d’augmentation de salaires

- actuellement nombre d’entreprises du BTP, de CHR ont du mal à trouver du personnel, ce qui freine la productivité, donc favorise la hausse des prix.

- la dette s’est envolée depuis un an et demi dans des proportions jamais égalées par le passé. A un taux de 0%, s’endetter ne pose pas de soucis, mais avec une inflation qui fait son apparition et sa conséquence la hausse des taux d’intérêt, les états devront d’endetter à des taux qui va faire exploser les budgets des nations. Dans ces conditions la hausse de la fiscalité est fortement à craindre.

- la bourse a connu une hausse sans précédent pendant la crise sanitaire. Un retournement de situation avec une chute risque de se produire en corrélation avec les éléments ci-dessus. La conséquence sera une perte de richesse pour les investisseurs.

Tous ces éléments, qui ne sont pas exhaustifs  ont une conséquence probable : la baisse du pouvoir d’achat des ménages et donc un ralentissement des ventes immobilières et à terme des prix.

Mais nos gouvernements ont, depuis la crise sanitaire, trouvé un palliatif à tout cela : la planche à billet. Alors tant que cette dernière tournera à plein régime il est probable que rien ne se passera, mais le jour où cela va s’arrêter ….

Ajouter un commentaire