Le plan d'Epargne Logement

Money 2387090 960 721

Plan Épargne Logement : fonctionnement, taux et fiscalité

N’attendez pas un coup de baguette magique pour réaliser votre rêve. Secouez-vous ! Si vous êtes un sportif amateur qui souhaite monter en haut niveau l’année prochaine, doublez vos efforts ! Par ailleurs, si vous avez un projet de grande envergure comme acheter une maison, un appartement ou un logement, il faut vite penser à un moyen de placement qui vous permettra d’atteindre cette ambition, et ce, dans une courte durée. Vous pouvez, par exemple, opter pour le plan épargne logement. Les Français choisissent ce produit d’épargne, car ses conditions d’ouvertures sont simples. En plus, il donne la possibilité d'obtenir un prêt à taux préférentiel pour le financement d'un bien immobilier. Mais comment fonctionne le PEL ?

Généralités sur le Plan Épargne Logement

En fait, le plan épargne logement est un compte bancaire réglementé que vous pouvez tenir jusqu’à 15 ans. Ce moyen de placement vous permet, à partir d'une durée d'épargne de 4 ans seulement, de demander un prêt épargne logement pour financer une résidence principale. Pour cela, vous devez tout au moins verser 225 euros à l’ouverture du compte et 540 euros par an. Vous avez la possibilité de répartir cette dernière somme mensuellement, par trimestre ou par semestre. Toutefois, le plafond des versements est limité à 61 200 euros. À noter que tout retrait partiel entraîne la clôture du PEL. Et une rupture volontaire avant 2 ans est pénalisante.

Épargne entre 4 et 10 ans

À l’ouverture d’un compte plan épargne logement, la banque vous fera signer un document sur lequel est précisée une durée minimale de souscription de 4 ans. Sachez que votre contrat peut être prorogé, d’année en année. L’institution financière vous informera de cette situation un mois avant. Ainsi, elle vous donne 5 jours ouvrés pour vous décider. Soit vous refusez, soit vous acceptez la prorogation. Mis à part cela, vous devez savoir que durant la phase d’épargne de 4 à 10 ans, vous pouvez, à tout moment, demander la clôture du compte. De son côté, la banque peut aussi résilier le contrat si le versement minimum annuel n’a pas été respecté.

Entre autres, à compter de la date d’échéance contractuelle, vous ne pourrez plus alimenter votre PEL. Ce dernier sera gelé pendant 5 ans maximum. Néanmoins, il continue à être rémunéré au taux fixé au contrat.

Taux et fiscalité du Plan Épargne Logement

Le taux de rémunération du PEL est fixé en fonction de la date d’ouverture du compte. Depuis le 1er août 2016, l’intérêt est de 1 % et le taux du prêt PEL, 2,20 %.

D’un autre côté, les revenus du plan épargne logement sont frappés d’une flat tax de 30 % depuis le 1er janvier 2018. La loi précise également un taux global de 17,2 % pour les cotisations sociales.

Les PEL ouverts après le 31 décembre 2017 sont imposables. La banque prélève une cotisation fiscale forfaitaire annuelle de 12,8 % sur la somme générée par le capital épargné.

En lisant ces informations, vous pouvez dire que le plan épargne logement n’est pas très rémunérant. Mais sachez qu’il peut aider.

Article réalisé par Florine d'Investirblog.