Le marché touristique et hôtelier devrait poursuivre sa croissance

Hotellerie

Avec une fréquentation touristique repartie à la hausse depuis la fin 2016, les chiffres d’affaires de l’activité hôtelière sont en progression sur toutes les zones géographiques et sur l’ensemble des catégories. Les perspectives s’annoncent favorables pour 2018.

 « Selon l’organisation mondiale du tourisme, la France a atteint 89 millions de visiteurs en 2017, soit une progression de 6 % par rapport à 2016, elle reste la première destination touristique internationale. L’hôtellerie profite pleinement de l’attractivité de la destination et peut capitaliser en plus sur les retombées de la reprise économique », indique Philippe Gauguier, associé tourisme, culture et hôtellerie chez In Extenso (groupe Deloitte), qui vient de publier la 20ème édition des tendances annuelles du tourisme et de l’hôtellerie.

L’hôtellerie française sous le signe du rebond

Ainsi fin 2017, l’industrie hôtelière, toute gammes confondues, enregistre une hausse de fréquentation de près de 4 % par rapport à 2016. Le prix moyen reste stable par rapport à l’an dernier mais dans un contexte de reprise  « cette prudence des hôteliers est compréhensible. », estime les auteurs de l’étude.

Retour de la clientèle étrangère, reprise économique sur les segments loisirs et business et année impaire favorable aux congrès, ont dynamisé les taux d’occupation en 2017.

L’hôtellerie parisienne reprend des couleurs

Le Grand Paris enregistre plus de 23 millions de nuitées hôtelières en 2017, soit une année record en termes de fréquentation. L’hôtellerie parisienne connaît ainsi une progression de 8 % de son taux d’occupation, et une légère hausse (1 %) du prix moyen. Grâce à la reprise de la fréquentation, le chiffre d’affaires hébergement est en croissance de 9 % par rapport à l’an dernier.

Quant à la Côte d’Azur, malgré un début difficile, elle termine l’année sur une tendance favorable. Le taux d’occupation de l’hôtellerie azuréenne enregistre, toutes catégories confondues, une augmentation de près de 3 % par rapport à 2016 et une légère hausse de 1 % par rapport à 2013. Les prix moyens pratiqués sont en léger retrait de presque 1 % par rapport à l’année précédente mais en croissance d’environ 4 % depuis 2013.

Rôle moteur des régions

En régions, le chiffre d’affaires progresse d’un peu plus de 2 % par rapport à 2016 et d’environ 6 % depuis 2013. Il est en croissance sur l’ensemble des catégories de l’ordre de 1 % (économique) à 3 % (haut de gamme). « Les grandes villes restent attractives et contribuent largement à la croissance du parc hôtelier. Ainsi la capacité d’accueil des 10 grandes métropoles a augmenté de 3,8 % entre 2013 et fin 2017 et d’ici à 2020, près de 2 600 chambres feront leur entrée sur le marché haut de gamme et luxe », explique Olivier Petit, associé tourisme, culture et hôtellerie chez In Extenso.

En ce qui concerne les perspectives 2018, elles se présentent sous un jour favorable. Pour autant, les experts d’In Extenso estiment que le secteur est confronté au défi de se réinventer.

Par Sophie MENSIOR - Le 19 / 02 / 2018  Cession commerce

Ajouter un commentaire